Bouton ouvrir/fermer
FR EN
En français FR In English EN

Frederic Pellegeay est comédien et scénariste. Ecclectisme, c'est la caractéristique de cet acteur.

Il sera dans un beau personnage à l'affiche du prochain long métrage de Mohamed Hamidi, " La Belle Equipe", une comédie sociale chorale autour du football féminin auprès de Kad Merad, Laure Calamy, André Wilms. Et au théâtre du "Petit Louvre" à Avignon 2019 en zoologue "Darwinien" dans une adaptation de J.Claude Grumberg d'une nouvelle de Tchekhov, "Le Duel", Mise en scène par Liza Wurmser.

Depuis 2013, il se consacre à l'écriture en vue de monter des projets. En 2014, il est selectionné dans la catégorie " Meilleur second rôle" au festival Jean Carmet pour le long métrage Les Combattants réalisé par Thomas Cailley. Il est dans l'aventure du film décalé "La Trajectoire du Homard" réalisé par Vincent Giovanni et Igor Mendjisky, film qui obtient le prix du public au CEFF ( Champs Elysées Film Festival) en 2018, récompensant des films indépendants francais, anglais, et américains. Le film fera une tournée aux USA en octobre-novembre 2018 dans plusieurs villes; il est en mai 2019 selectionné au festival de Soho à New York.  Il passera par Canal Plus dans un boss d'une major de disque pour un téléfilm engagé " De l'encre" avec Reda Kateb, Béatrice Dalle ; par France 2 incarnant un médecin des années 60, avant-gardiste de la greffe du cœur dans un bel épisode qui sera en compétition au Festival de La Rochelle de la série Les petits meurtres d'Agatha Christie intitulé "Albert Major parlait trop" réalisation : Eric Woreth.

Issu d'une famille de musiciens notamment par son père, pianiste et violoncelliste de profession, il suivra en parallèle à sa scolarité qui se déroule dans l'Essonne, une formation de piano d'environ 10 ans qu'il mettra de coté sans cependant complètement la délaisser. Sa mère l'emmène souvent au théatre durant son adolescence, il y prendra rapidement goût pour finalement se lancer dans l'art dramatique.

Après 2 années d'un cours de Théâtre parisien, le cours Raymond Girard, dont il obtient à sa sortie le prix Jean Paul Belmondo, il entre dans les écoles de théâtre. Tout d'abord à L'ENSATT, l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre anciennement baptisée ECOLE de la RUE BLANCHE, puis au CNSAD, le Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris, rue du conservatoire. Au cours de ses années au Conservatoire il a l'occasion de faire ses premiers pas à l'image parmi les premiers rôles dans deux téléfilms, Marie La Louve de Daniel Wronecki aux cotés de Pierre Debauche, Jean-Paul Roussillon, Etienne Bierry et Olympe de nos Amours de Serge Moati avec Marie-France Pisier, Daniel Gélin, Henri Virlogeux.

Il ne travaille par la suite qu'au théâtre, particulièrement dans le Théatre subventionné, avec des metteurs en scène comme Bernard Sobel, Philippe Adrien, Jean-Pierre Vincent, et d'autres dont certains furent ses professeurs comme Stuart Seide et Daniel Mesguich. Le répertoire qu'il interprète alors s’étend du classique - avec Marivaux, Victor Hugo et Shakespeare - au contemporain - avec Tennessee Williams, Ferec Molnar, Xavier Durringer, Werner Schwab. Il jouera notamment à la cour d'Honneur du Palais des Papes à Avignon dans Henry VI mis en scène par Stuart Seide, et le rôle d'Edmond dans Le Roi Lear au théâtre de Gennevilliers, dans une création originale de Bernard Sobel qui propose à Maria Casares d'interpréter le Roi Lear. Il fera la composition sonore et musicale d'une autre mise en scène de Bernard Sobel : Les Géants De La Montagne de Pirandello, spectacle avec Maria Casares et Philippe Clévenot. Il rejoindra aussi quelques compagnies comme la Compagnie Mack et les Gars où il s'illustrera dans le rôle de Liliom de la pièce Liliom de Ferec Molnar au "festival en mai" à Dijon, ou encore dans Berlin, ton danseur est la mort de Enzo Corman mis en scène par Nabil el Azan, au Théatre de la Main d'Or.   

Autour des années 2000, sa carrière s'oriente vers le cinéma et la télévision. Il tourne des seconds rôles et des rôles principaux pour des téléfilms avec des réalisateurs comme Eric Woreth, Philippe Triboit, Jacques Malaterre, Stéphane Kappes, Aruna Villiers, et dans lesquels on découvre une diversité d’interprétation. Il sera également dans deux séries télévisées: Commissariat Bastille avec Smaïn, Le Proc avec François-Eric Gendron. En parallèle, il joue dans plusieurs courts et moyens métrages comme Requiem de Didier Le Pêcheur, Gaïa d’Olivier De Plas. Il recoit le prix d'interprétation masculine pour L'Œil qui Traîne de Stéphane Brizé au festival DES ACTEURS A L'ECRAN à St denis (Seine Saint-Denis). Il tient également les rôles principaux dans deux longs métrages indépendants et à tendance underground, Adios la Fin d'Un Monde de Nicolas Joffrin avec Pascal Demolon et Les Aliénés de Yvan Gauthier avec Christopher Buchholz.

Vers 2005, il interprète des rôles marquants au cinéma dans des productions plus commerciales, entre autres dans Yamakasi de Julien Séri-Ariel Zeitoun, Les Morsures de l'Aube d'Antoine De Caunes, l’Équipier de Philippe Lioret.

Tout en continuant une carrière à l’image, on le retrouve au Théâtre de la Porte St Martin où il joue le rôle du Médecin-psychiatre dans l'Emmerdeur de et mis en scène par Francis Veber ; puis au Petit Théâtre de la Porte st Martin dans Dernière Station avant le Désert, le rôle d'un Major de l'armée américaine, une pièce d'un auteur contemporain Lanie Robertson, mis en scène par Georges Verler. 

 

 

 

 

 

News

17/11/2019

LES AFFRES du Ballon ROND :)!

17/11/2019

Un beau tournage pour cette aventure footbalistique ! AHHH LE FOOT....

19/09/2019



07/08/2019

Tchekhov questionne l’identité, les méandres de la nature humaine à travers, en autres, ces deux personnages de la pièce; l’un caractérise la raison, Von Koren, l’autre la passion, Laïevski. Les deux natures sont difficilement dissociables, mais chacun nourrit, aiguise son rejet de l’autre.

Von Koren, fervent darwinien, habité par le concept de la“sélection naturelle” dans son travail de zoologue, se veut à un moment donné l’exécutant de cette théorie, pour supprimer “les inutiles, les nuisibles”, ceux qui ne vivent que pour eux-mêmes et sont de mauvaises influences. Peut-on le blâmer ?

Laïevski perdu dans ses contradictions, au bord de son abîme, dit voir en Von Koren un tyran, un conquérant sans scrupules prêt à faire mourir des innocents au nom de la science et de ses découvertes. Peut-on le blâmer lui aussi ?

La soupape saute, le duel est alors déclaré. Qui a raison ? qui a tort ?

Tchekhov interroge nos convictions, nos doutes, la vie, notre nature, à partir d’une rencontre hasardeuse entre ces deux hommes. Sachant qu’à l’époque, la dignité, le respect de soi et des autres s’inscrivaient dans une société ancrée dans les clivages de l’époque.

Jusqu’où vont la liberté, les restrictions pour une vie meilleure ? Jusqu’où la raison ? Jusqu’où la passion ? Dans le paysage planétaire, homo-sapiens a du travail, à imposer, comme à s’en imposer » 

Propos de F.PELLEGEAY  receuillis dans L'AVANT-SCENE THEATRE

num :1467 / aout 2019



07/08/2019
Tchekhov

Un duel, ouvrant à la reflexion entre la passion et la raison, ces deux elements de vie, qui peuvent parfois se déclarer la guerre, aussi bien en nous, qu'entre les Hommes. C'est aussi une confrontation née d'un désir, celui de convaincre l'autre quant à l'origine de cette puissance en soi capable de miracles comme de tragédies; vient elle de Dieu comme le dit le Diacre  ? Vient elle de l'Homme par sa volonté comme le dit Von Koren, le zoologue darwinien ..

L'Homme trouvera t il la paix, un jour, à travers ses duels qui pourtant l'animent dans son évolution.



11/07/2019



07/07/2019
Tchekhov


07/07/2019
INTERVIEW FREDERIC PELLEGEAY SUR CAIN


13/04/2018

Certains essentiels, avec plaisir...

13/04/2018

On caresse les mers...

13/04/2018

Atemporalité

13/04/2018

on se fait des petits sommes...

13/04/2018

WELCOME TO ALL OF YOU, AND MAKE YOUR DAYYYY..!:)


13/04/2018

On croise des types , qui cherchent absolument à avoir un autographe...!

13/04/2018

On part sur les routes..

13/04/2018

Une bonne et belle équipe pour une bonne et belle aventure...

13/04/2018

un beau costume...

13/04/2018
RESPIRATION...
une ame bienveillante, la ou le scenariste...

Site référencé sur Agence artistiques
Site administré par Wistal
@2009 - 2019 CC Communication CC.Communication